journalier


journalier

journalier, ière [ ʒurnalje, jɛr ] adj. et n.
• 1535; de journal (I) « quotidien »
1Qui se fait chaque jour. quotidien. Travail, salaire journalier. Les « lourdes ténèbres de l'existence commune et journalière » (Baudelaire). (1549) Vx Ouvrier journalier, qui travaille à la journée. — N. Un journalier, une journalière : ouvrier, ouvrière agricole. « les chemins vicinaux où les journaliers piochent » (Ch.-L. Philippe).
2(1570) Vx Qui est sujet à changer d'un jour à l'autre. changeant, 1. incertain. « Je puis échouer, les armes sont journalières » (Bonaparte).

journalier, journalière adjectif (de journal 1) Qui se fait, se renouvelle chaque jour : Travail journalier.journalier, journalière (synonymes) adjectif (de journal 1) Qui se fait, se renouvelle chaque jour
Synonymes :
journalier, journalière nom Ouvrier agricole payé à la journée.

journalier, ère
adj. et n.
d1./d adj. Qui se fait, se produit chaque jour. Tâche journalière.
d2./d n. Ouvrier, ouvrière agricole payé(e) à la journée. Syn. (Québec) travaillant.

⇒JOURNALIER, -IÈRE, adj. et subst.
I. — Adjectif
A. — 1. Qui se fait, qui se produit chaque jour. Synon. quotidien. Devoir, exercice, mouvement, phénomène journalier; tâche journalière :
1. Dans Baudelaire, d'excellents conseils sur le travail journalier : « L'inspiration est décidément la sœur du travail journalier. » Écrire seulement quand on en a envie est le meilleur moyen de ne jamais faire son œuvre, de passer à côté de son œuvre.
GREEN, Journal, 1948, p. 190.
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Ce qui se produit chaque jour. Oh! comme l'âme est faite pour la monotonie, le journalier, l'habitude! Tout ce mystère enchante, déçoit, ravit, excède tour à tour (THARAUD, Fête arabe, 1912, p. 30).
2. Qui est de chaque jour. Abonnement, besoin, salaire journalier; expérience, habitude journalière. Les Chevaliers-Gardes ont trois uniformes. Le journalier est vert et assez simple. Le demi-gala (...) est écarlate (...). Le grand gala, pour la Cour, est blanc de la tête aux pieds (J. DE MAISTRE, Corresp., 1807, p. 299) :
2. ... mais elle ne consentit à cette interruption de ses menues occupations journalières que si nous emmenions aussi les deux bonnes « à qui cette promenade fera plus de plaisir encore qu'à moi », disait-elle.
GIDE, Et nunc manet, 1951, p. 1138.
B. — Littér. et vieilli. Qui change d'un jour à l'autre, changeant, capricieux. Le sort des armes est journalier (DUMAS père, Guerre des femmes, 1849, IV, p. 140) :
3. Mme de Montholon ayant demandé quelles étaient les meilleures troupes : « Celles qui gagnent les batailles, Madame, a répondu l'Empereur. Et puis, a-t-il ajouté, elles sont capricieuses et journalières comme vous, mesdames ».
LAS CASES, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, 1823, p. 1105.
II. — Subst. Personne engagée pour un travail généralement agricole rémunéré à la journée. Honneur au brave prolétaire, Respect à l'humble journalier, Gagnant son modeste salaire Dans la campagne ou l'atelier! (POMMIER, Républ., 1836, p. 3) :
4. Les âmes des justes qu'il avait gagnées comme un travailleur à la journée.
Comme un pauvre journalier qui travaille dans les fermes.
Comme un pauvre ouvrier qui se dépêche de travailler.
PÉGUY, Myst. charité, 1910, p. 72.
Prononc. et Orth. : [], fém. [-]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1535, 18 juin « de chaque jour » dr. causes journalières « causes ordinaires » (Coutumier gén., éd. A. Bourdot de Richebourg, Châtellenie d'Ypres, CXLVI, t. 1, p. 849 a); 1560 maux journaliers (RONSARD, 3e livre des poèmes, Élégie, 3, éd. P. Laumonier, t. 10, p. 315); 2. 1549 « qui accomplit sa journée de travail, qui est payé à la journée » (EST. ds Z. rom. Philol. t. 67, 1951, p. 29); 3. 1570 [éd. 1578] « sujet à variation, à changement » (G. HERVET, La Cité de Dieu, trad., I, 80 a, A ds Rom. Forsch. t. 32, p. 96 : l'heur de la guerre est inconstant et journalier); 1571 (BELLEFOREST, Secr. de l'agric., p. 104 ds GDF. Compl. : le pommier est journalier portant année et l'autre non). B. Subst. av. 1563 « ouvrier qui travaille, qui est payé pour une journée » (LA BOÉTIE, 265 ds LITTRÉ); 1611 (COTGR.), cf. A2. Dér. de journal, adj.; suff. -ier. Fréq. abs. littér. : 698. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 1 490, b) 889; XXe s. : a) 1 067, b) 578. Bbg. DUB. Pol. 1962, p. 328. - GOHIN 1903, p. 230. - QUEM. DDL t. 11.

journalier, ière [ʒuʀnalje, jɛʀ] adj. et n.
ÉTYM. 1535; de journal, adj., « quotidien ».
1 a Adj. Qui se fait chaque jour. Diurnal, quotidien. || Travail journalier (→ Contraire, cit. 15). || Tâche journalière (→ Aiguillon, cit. 5). || Existence, expérience journalière (→ Aménagement, cit. 2; attitude, cit. 13). || Intimité (cit. 6), fréquentation journalière.Salaire journalier, indemnité journalière, reçu(e) chaque jour.
1 Ayant, comme j'ai fait, pratiqué la misère
De cette pauvre vie, et les maux journaliers
Qui sont des cœurs humains compagnons familiers.
Ronsard, Élégies, XV.
2 (…) lourdes ténèbres de l'existence commune et journalière (…)
Baudelaire, les Paradis artificiels, Poème du hachisch, I.
1549. Vx. || Ouvrier journalier, qui travaille à la journée.
b N. (V. 1550). || Un journalier, une journalière (se dit surtout des ouvriers agricoles). Ouvrier. || Engager des journaliers pour la moisson ( Aoûteron).
3 (…) les chemins vicinaux où les journaliers piochent et pellent la terre jaune des champs à travers lesquels on trace les routes.
Ch.-L. Philippe, le Père Perdrix, I, III.
2 (1570). Vx. Qui est sujet à changer d'un jour à l'autre. Changeant, incertain. || « La guerre est journalière » (Corneille; → Incertitude, cit. 1). || Le sort des armes est journalier.
4 Je puis échouer, les armes sont journalières, mais je puis réussir aussi, et, en trois jours, un temps brumeux et des circonstances un peu favorisantes peuvent me rendre maître de Londres, du Parlement, de la Banque.
Bonaparte, Déclaration à Lombard, cité par Louis Madelin, Hist. du Consulat et de l'Empire, Avènement de l'Empire, II.
Humeur, beauté journalière, changeante.Elle est journalière : son apparence est changeante.
5 Journalier comme peut l'être la beauté d'une femme blonde, Diard était du reste vantard, grand parleur, et parlait de tout.
Balzac, les Marana, Pl., t. IX, p. 796.
Vx. || Femme journalière. Capricieux.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • journalier — journalier, ière (jour na lié, liè r ) adj. 1°   Qui se fait chaque jour. C est ma tâche journalière. •   Il faut compter sur ce qui est réel et journalier, qui est que chaque nation cherche à prévaloir sur toutes les autres, FÉN. t. XXII, p. 307 …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • journalier — Journalier, [journali]ere. adj. Qui se fait chaque jour. C est un travail journalier. mon exercice journalier. mon occupation journaliere. ma tasche journaliere. Il signifie aussi, Inegal, qui change tous les jours. Cet esprit n est pas egal, il… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • journalier — Journalier, Un homme journalier, Homo varius. Labeur journalier, peine journaliere, qu on reçoit tous les jours, Labor quotidianus …   Thresor de la langue françoyse

  • Journalier — (fr., spr. Schurnalieh), 1) täglich; daher Journaliere (spr. Schurnallár), tägliche Post zur Communication zwischen zwei Städten; 2) veränderlich, wetterwendisch …   Pierer's Universal-Lexikon

  • JOURNALIER — IÈRE. adj. Qui se fait chaque jour. C est un travail journalier. Exercice journalier. Occupation journalière. Ma tâche journalière.   Il signifie aussi, Inégal, qui est sujet à changer. Son esprit est journalier. Son humeur est journalière. La… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • Journalier — Un journalier est un ouvrier agricole [pauvre], louant sa force de travail à la journée. Il est susceptible de cultiver en une journée un « journal » de terre, unité de surface variable selon les régions et le relief, mais d’environ un… …   Wikipédia en Français

  • journalier — adj. => Ouvrier, Quotidien …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • journalier — …   Useful english dictionary

  • Journalier (agriculture) — Journalier Un journalier est un ouvrier agricole pauvre, louant sa force de travail à la journée. Elle était susceptible de pouvoir cultiver un journal de terre, unité de surface variable selon les régions et le relief, mais d’environ un demi… …   Wikipédia en Français

  • JOURNALIER, IÈRE — adj. Qui se fait chaque jour. C’est son travail journalier. Exercice journalier. Occupation journalière. Ma tâche journalière. Il signifie, par extension, Qui est sujet à changer. Son esprit est journalier. Son humeur est journalière. Sa beauté… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.